Apprentissages Autonomes Liberté Maria Montessori

« L’école doit devenir le lieu où l’enfant peut vivre dans la liberté. », Maria Montessori (1870-1952), pédagogue italienne.

Chercher les conditions optimales d’apprentissage et d’épanouissement

Nous croyons que les conditions optimales d’apprentissage sont réunies lorsque la motivation interne de l’enfant le guide, qu’il est libre d’expérimenter autant qu’il le souhaite, qu’il évolue dans un environnement où il est écouté et respecté, que les objectifs qu’il souhaite atteindre sont intrinsèques, qu’il n’est pas mis en concurrence avec d’autres enfants, ni évalué.

Quelles pédagogies proposons-nous ?

Nous nous inspirons pour cela de pédagogies telles que Montessori, Freinet ou encore John Dewey. Nous pensons que tous les enfants découvrent le monde et apprennent de façon différentes, nous ne voulons donc pas imposer une pédagogie ou une façon de faire particulière dans notre école.

Nous cultivons une flexibilité qui permet d’accommoder le quotidien de chacun pour que tout le monde y trouve sa place. Certains enfants observent longuement avant d’essayer, d’autres se jettent dans l’action dès que possible, d’autres posent des questions, d’autres préfèrent trouver les réponses eux-mêmes, certains ont besoin d’une attention particulière, d’autres préfèrent être laissés tranquille, et cela varie pour chaque enfant tout au long de sa journée et de sa vie. Alors nous ne choisissons pas ce qui est mieux pour l’enfant, cela se fera naturellement, à travers nos échanges avec lui et ce qu’il souhaite faire.

 

Apprentissages informels et formels

Nous croyons également que beaucoup de choses sont apprises de façon informelle. Entre 0 et 3 ans, un enfant aura appris à marcher, à comprendre et parler une ou plusieurs langues, et un millier d’autres choses. Nous souhaitons préserver cet élan tout au long de sa scolarité en lui offrant un environnement riche et adaptable.

L’expérience d’une école démocratique vieille de 50 ans aux États-Unis (Sudbury Valley School), nous montre que les enfants apprennent les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter), et bien d’autres choses, par ce moyen. Par exemple, pour jouer à un jeu de société, il est nécessaire de lire quelques mots, de compter les points, de réfléchir, de jouer en équipe, d’écouter, de s’exprimer, d’observer, d’anticiper, d’écrire, de se déplacer.
Pour garantir l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et répondre aux attentes institutionnelles de l’Éducation Nationale, nous relions les activités réalisées par chacun aux cinq domaines du socle commun grâce à un logiciel informatique personnalisé. Par ce biais et pour chaque enfant, nous identifions les connaissances et les compétences indispensables qui doivent être acquises à l’issue de la scolarité obligatoire.

 

 Multi-Âges >>>